Text Size
Samedi, Juin 24, 2017
French (Fr)

Se protéger contre le profilage racial

L’audience publique tenue par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse dans le cadre de sa consultation sur le profilage racial à Québec est passée presque inaperçue.   Malheureusement, ce silence confirme la fausse croyance que le profilage racial n’existe pas.  Pourtant, ce ne sont pas les média qui créent les événements ni les faits sociaux. 
Le profilage racial est une triste réalité qui découle de la relation tendue entre certaines communautés et les forces policières.  Au Québec et au Canada (comme ailleurs dans le monde), il s’agit d’une pratique sournoise qui s’est développée avec les opérations de lutte contre le trafic de drogues.  La prémisse part du fondement fallacieux que la plupart des infractions reliées aux drogues sont commises par des Noirs ou des membres de communautés racialisées.   Ces personnes sont alors arrêtées plus souvent et se retrouvent plus souvent devant les tribunaux.  Ceci crée un profile criminalisé et encourage encore plus d’arrestation.  Si les membres de la communauté dominante se font arrêtés moins souvent, les trafiquants de drogues parmi eux tombent entre les mailles ce qui renforce la perception que les Blancs commettent moins d’infractions reliées aux drogues.
 Ce cercle vicieux affaibli le système en général en minant la confiance des communautés vis-à-vis les forces policières, mais également vis-à-vis d’autres communautés et même entre elles.   Les gens deviennent méfiants, ne savent plus vers qui se tourner et lorsque la situation devient réellement critique il est difficile de faire la part des choses.  Les cas de Fredy Villanueva tué à Montréal en 2008 et César-Augusto Carillo Marquez battu et molesté à Québec en 2009 sont de bons exemples.
C’est le fait que le profilage racial se base sur la couleur de la peau ou l’apparence physique d’une personne qui le rend aussi injurieux et déshumanisant.  Dans la communauté noire en général, on utilise l’expression de la conduite en étant Noir (Driving While Black), un jeu de mot se référant à la conduite en état d’ébriété, qui elle, est une vraie infraction.
Si vous vous faites arrêter par des policiers, n’en déduisez pas pour autant que c’est nécessairement du profilage racial.  En cas de doute, coopérez toujours avec les policiers et tenez compte des conseils suivants :
-    Vous avez le droit de demander aux policiers si vous êtes détenu ou arrêté
-    Le cas échéant, vous avez le droit de parler à un avocat avant de répondre à toute question
-    Si vous êtes arrêté en conduisant, le chauffeur doit montrer ses papiers, mais les passagers n’ont pas à s’identifier
-    Si vous croyez être victime de profilage racial ou de racisme, ne résistez pas, consultez un avocat.